Communiqué de presse - Les Sables d’Olonne Agglomération
Les Sables d'Olonne, 24 août 2018

 

Le 1er cap mythique de la Golden Globe Race franchi par Jean Luc Van Den Heede :
le Cap de Bonne-Espérance


Parti des Sables d’Olonne le 1er juillet pour une course en solitaire autour du monde, sans assistance et sans escale, avec les mêmes moyens qu’en 1968, le skipper Jean Luc Van Den Heede doit passer le premier le Cap de Bonne-Espérance vers 20:00 UTC aujourd’hui avec une avance de 34 jours par rapport à Sir Robin Knox-Johnston à bord de son kech le Suhaili il y a 50 ans. À l’approche des 40e rugissants, les options de navigation des marins sont primordiales pour passer le grand sud pendant les prochains mois, avec des voiliers identiques à 1968, sans GPS ni autre assistance électronique de navigation.

Jean Luc Van Den Heede – 3ème skipper à avoir franchi la porte de passage à Lanzarote (Iles Canaries)
double en premier le Cap de Bonne-Espérance

Crédit Photo Christophe Favreau

Le Cap de Bonne-Espérance : un peu d’histoire

C’est le 22 novembre 1497 que le navigateur portugais Vasco de Gama double le Cap de Bonne-Espérance à la pointe Sud de l'Afrique. Il ouvre ainsi le passage entre l'Afrique et l'Asie. Bartholomeu Dias fut le premier à la découvrir, mais à cause de la difficulté qu'il rencontra à la franchir le nomma, "Cap des tempêtes". Avec la nouvelle expédition mandatée par le roi du Portugal Manuel la Fortuné, Vasco de Gama et ses trois navires, réussissent à ouvrir la "route des épices". Ils contourneront l'Afrique et arriveront aux Indes à Calicut, l'ancienne Calcutta, en mai 1498.


Le Cap de Bonne-Espérance : un mythe ou un rêve pour certains, une réalité pour les skippers de la Golden Globe Race dans les heures et les jours qui vont suivre…

Le Cap de Bonne-Espérance est sans aucun doute l’un des plus mythiques. Entre ses panoramas infinis à couper le souffle et ses violentes vagues, il témoigne de la rencontre entre deux géants des mers : l’Océan Atlantique et l’Océan Indien. Jean Luc Van Den Heede et ses poursuivants font toujours face à des conditions de navigation difficiles. Au Sud du Cap, le courant des Aiguilles tourne dans le sens des aiguilles d’une montre à environ 3-4 noeuds. Lorsqu’il est mélangé avec les vents forts du sud-ouest, il crée une mer traîtresse pour ces petits bateaux. Le Rustler 36 Matmut de Jean Luc Van Den Heede sera le premier à franchir le Cap de Bonne-Espérance, suivi par le second Mark Slats qui poursuit le Français 515 milles derrière.


L’Océan indien

Après l’Atlantique Sud, les skippers vont rejoindre l’Océan Indien. Cette zone est particulièrement difficile avec des tempêtes, des coups de vent et des températures qui chutent de plus de 10°. C'est en général dans cette zone que les grands écarts commencent à se creuser et la vigilance sera de mise pour chacun d’entre eux car la route est encore longue pour rejoindre les Sables d’Olonne (quelque 17 000 miles nautiques).


Pour Yannick MOREAU, Président Les Sables d’Olonne Agglomération : « Notre doyen Sablais de la Course et notre ami Jean Luc, en marin aguerri, va de nouveau franchir ce cap mythique pour la 6ème fois ! Il nous donne, ici encore, une belle leçon de courage et de ténacité. Les skippers engagés à sa suite ne déméritent pas et il va leur falloir beaucoup d’énergie et de volonté pour affronter les conditions météo difficiles avec les orages d’hiver toujours actifs entre le 40ème et le 50ème parallèles. Par mesure de sécurité les organisateurs ont publié deux avertissements de navigation. Ils ont élevé la limite Sud de 42°S à la longitude 40°E pour garder la flotte hors des pires conditions ».

Pour suivre les skippers au jour le jour : Livetracker - Golden Globe Race



Dossier de Presse téléchargeable

Pour plus de détails: www.goldengloberace.com

Organisation
Céline Trommenschlager
Manager GGR France
Tél : +33 (0) 6 74 83 11 30
celine@goldengloberace.com

Partenaire
Nathalie Bohain
Les Sables d'Olonne Agglomération
Tél : 02 51 23 84 40
ggr2018@lsoagglo.fr

Contact presse
Liliane Fretté Communication

Cédric Laurent - claurent@frettecommunication.com
01 42 56 60 60


Si vous ne souhaitez plus recevoir ces informations, cliquez ici.