Communiqué de Presse
Paris, 27 janvier 2017


France-Norvège en finale !

La finale du 25e Championnat du monde masculin de handball opposera dimanche la France à la Norvège (17h30, en direct sur beIN SPORTS 1 et TF1). Au lendemain de la victoire des Bleus contre la Slovénie (31-25), l’équipe scandinave, qui bénéficiait d’une wild card pour jouer la compétition, s’est qualifiée pour la première finale de son histoire en dominant la Croatie vendredi soir à l’AccorHotels Arena au terme d’une rencontre aussi intense que serrée (28-25, a.p.). Les partenaires de Sander Sagosen tenteront de priver la France d’un sixième sacre.


(téléchargeable)


C’est donc à une finale inédite que les 15 609 spectateurs de l’AccorHotels Arena de Paris assisteront dimanche après-midi : si la présence de la France, qualifiée jeudi suite à son succès sur la Slovénie (31-25), n’est pas une surprise, celle de la Norvège l’est davantage, puisque la formation scandinave n’avait jamais fait mieux avant d’arriver en France qu’une sixième place mondiale, en… 1958. Elle a en outre failli ne pas participer à ce 25e Championnat du monde, puisqu’elle avait été sortie en barrages de qualifications par la Slovénie, avant d’être repêchée par la Fédération Internationale de Handball qui lui avait attribué son unique wild card.

Si la Norvège revient donc de loin, sa participation à la finale n’est cependant que la confirmation de son bon parcours il y a un an lors de l’Euro 2016 en Pologne, où elle s’était hissée en demi-finale, s’offrant au passage une victoire sur la France, championne d’Europe en titre. Cette belle quatrième place lui a valu de recevoir l’invitation de l’IHF qu’elle fait donc mieux qu’honorer, elle qui, après avoir terminé deuxième du groupe A derrière… la France à Nantes (quatre victoires, une défaite 28-31 contre les Bleus), a largement dominé l’ARY Macédoine en huitièmes (34-24), avant de sortir la Hongrie en quarts (31-28) et de faire plier la Croatie en demi-finale au terme d’une partie à suspense, la première de ce Championnat du monde à se terminer après une prolongation (28-25).

Le match aura été haletant, puisque les deux équipes se sont rendu coup pour coup, chacune prenant tour à tour l’avantage. En tête à la pause (12-10), les hommes de Christian Berge ont pourtant failli céder, lorsque les Croates ont eu la balle de finale à la toute fin du temps réglementaire sous la forme d’un jet de 7 mètres offert à Zlatko Horvat alors que le score était de 22-22, mais ce dernier est tombé sur l’excellent gardien Torbjorn Bergerud, élu homme du match (16 arrêts sur 40, à 40%). Au bout de 5 minutes de prolongation, le score était encore nul (24-24), mais la Norvège est finalement parvenue à faire le break, Kent Robin Tonnesen ne manquant pas son jet de 7 mètres décisif (27-25), avant le dernier but du match signé Bjarte Myrhol, meilleur buteur de son équipe (6 buts).

Voilà donc la Norvège en finale pour la première fois de son histoire, elle qui s’est jusqu’ici surtout fait connaître par les nombreux succès de son équipe féminine. Sa jeunesse (25,4 de moyenne d’âge) et son insouciance suffiront-elles face à la France, quintuple championne du monde et qui sera soutenue par une AccorHotels Arena en fusion ? Réponse dimanche. La Croatie tentera quant à elle samedi face à la Slovénie (20h45) de glaner une sixième médaille mondiale, quatre ans après sa dernière, de bronze décrochée face à… la Slovénie.

La Norvège vue par Olivier Krumbholz, directeur de la compétition :
« La Norvège est l’équipe qui monte dans le contexte international. On sait que l’équipe féminine est archi-dominante, celle des garçons pousse fort derrière, elle a les caractéristiques d’une équipe norvégienne, à savoir qu’elle aime le jeu rapide, notamment en montées de balle et en contre-attaques, elle est aussi très bien organisée en défense, les Norvégiens sont les grands spécialistes de l’intelligence collective. Individuellement, ils ont des ailiers très rapides en contre-attaques, mais aussi des arrières qui sont surprenants, la star Sagosen bien sûr, mais aussi les autres arrières qui ont du « bras ». On peut leur faire confiance pour être prêts dimanche. Je ne pense pas que ce soit un avantage pour la France d’avoir battu la Norvège au premier tour, ce qui peut l’être en revanche, c’est le public, le contexte, la confiance générée par l’ensemble de la compétition. »

 

Calendrier du Championnat du monde à venir :
Les matchs auront lieu à Paris, AccorHotels Arena :
- 28 janvier : médaille de bronze à 20h45
- 29 janvier : finale à 17h30

 

Inscrivez-vous sur l'espace presse du site internet de la compétition : http://www.francehandball2017.com/fr/espace-presse/

 

 

Si vous ne souhaitez plus recevoir de mails, cliquez ici.