COMMUNIQUE DE PRESSE

12 novembre 2014

 

Inde. Dow Chemical a fait défaut lors d'une audience consacrée à la catastrophe de Bhopal

 

La société Dow, géant américain de l'industrie chimique, s'est de nouveau dérobée à la justice en ne répondant pas à une convocation d'un tribunal indien en rapport avec la terrible fuite de gaz survenue en 1984 à Bhopal, catastrophe qui a fait des milliers de morts et causé chez un très grand nombre de personnes des maladies chroniques et invalidantes, a déclaré Amnesty International.

 

« La société Dow Chemical fait un nouveau pied de nez aux dizaines de milliers de personnes atteintes par la pire catastrophe industrielle de l'histoire de l'Inde. Malheureusement, cette absence de sens des responsabilités n'a rien de surprenant, quand on a l'expérience de longues années de dénégations de la part de Dow », a déclaré Shailesh Rai, directeur des programmes pour Amnesty International Inde.

 

« Les autorités de l'Inde et des États-Unis doivent déployer davantage d'efforts pour que Dow se conforme aux demandes des juridictions indiennes. »

 

Depuis 13 ans, Dow rejette toute forme de responsabilité vis-à-vis des victimes et des rescapés de Bhopal. Dans un courrier envoyé à Amnesty International plus tôt dans l'année, un membre de la direction de Dow a affirmé que les tentatives d'impliquer directement cette société dans des poursuites judiciaires en Inde étaient « dénuées de fondement » et s'est efforcé de dissocier la société Dow de sa filiale Union Carbide Corporation (UCC), dont elle est propriétaire à part entière.

 

En 2001, Dow a racheté UCC, une multinationale américaine propriétaire majoritaire de l'entreprise qui exploitait l'usine de Bhopal à l'époque de la fuite. UCC ne s'est pas non plus rendue à plusieurs convocations devant des juridictions indiennes pour répondre d'infractions qui lui sont imputées en rapport avec la catastrophe.

 

La présente assignation - la troisième signifiée à Dow, le 4 août 2014 - indiquait sans ambiguïté qu'il revenait à Dow, propriétaire d'UCC à part entière, d'amener cette entreprise à répondre des faits qui lui sont reprochés. Le tribunal a décidé qu'une nouvelle assignation serait émise le 22 novembre, l'audience étant programmée au 14 mars 2015.

 

Plus d’informations :

Cette année marque le trentième anniversaire de la catastrophe de Bhopal. Près de 22 000 personnes ont perdu la vie à cause de la fuite et plus de 570 000 ont été exposées à de fortes concentrations de gaz toxiques. Beaucoup d'habitants de Bhopal souffrent encore de graves problèmes de santé. La pollution émanant du site désaffecté a contaminé le réseau d'eau local et représente encore à ce jour un danger pour la santé des riverains.

 

Le mois prochain, Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International, se rendra à Bhopal les 2 et 3 décembre pour le 30e anniversaire de la catastrophe, pour manifester sa solidarité avec les rescapés et les militants qui se battent contre l'injustice depuis trois décennies.

 

Sanjay Verma, rescapé de la catastrophe viendra témoigner à Paris du 5 au 11 décembre à l’occasion de 10 jours pour signer. Lors de cet événement de mobilisation militante, Amnesty International invitera des citoyens du monde entier à agir en faveur de personnes en danger et parmi elles, les habitants de Bhopal. 

 

Amnesty International France

Service presse - Aurélie Chatelard / Laure Delattre / Marilyne Griffon 01 53 38 66 00 / 06 76 94 37 05

Créée en 1961, Amnesty International est un mouvement mondial et indépendant de plus de 3 millions de personnes qui œuvrent pour le respect, la défense et la promotion de tous les droits inscrits dans la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948. Amnesty International a reçu le Prix Nobel de la paix en 1977. Amnesty International France (AIF) a été créée en 1971. Son financement repose sur la générosité du public (plus de 240 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de ses membres (plus de 18 000). AIF est agréée par le Comité de la charte du don en confiance.

www.amnesty.fr - www.amnesty.fr/RSS/Communiques - @amnestypresse